Riyad visée: l'arroseur arrosé (Débat)

PressTV Français 87 views
Après les agressions des forces de l’air de la coalition saoudienne contre plusieurs provinces yéménites, c’était au tour du Yémen, de son armée et d’Ansrallah de riposter fermement aux agresseurs, en prenant d’assaut plusieurs cibles sur le territoire saoudien.

Après les agressions des forces de l’air de la coalition saoudienne contre plusieurs provinces yéménites, c’était au tour du Yémen, de son armée et d’Ansrallah de riposter fermement aux agresseurs, en prenant d’assaut plusieurs cibles sur le territoire saoudien.

Selon le porte-parole des forces armées yéménites, les unités de drones d’Ansarallah ont lancé vendredi de vastes frappes contre Najran et la base stratégique de Khamis Mushait à Asir, dans le Sud saoudien. 
Vendredi au soir, le porte-parole des forces armées yéménites, le général Yahya Saree a annoncé une opération militaire au drone simultanée contre des cibles militaires dans le sud-ouest de l’Arabie saoudite. L’objectif ? La base aérienne de « Khamis Mushait » et « Najran » en Arabie saoudite qui ont été ciblés par les « Qassef-K2 ».

Il a indiqué :
« Dans cette opération, la salle des opérations et la tour de contrôle de l’aéroport de Najran, le dépôt d’armes et le hangar des avions militaires au sein de la base aérienne du roi Khaled à Khamis Mushait, ainsi que d’autres cibles militaires ont été visés ».
Il s’agit de loin de l’une des plus grandes opérations au drone simultanées qui aient jamais eu lieu depuis le début de l’agression saoudienne en 2015. Malgré des désinformations de la coalition saoudienne, le porte-parole des forces armées yéménites a souligné que les cibles ont été atteintes avec une grande précision. C’est d’ailleurs la deuxième attaque de représailles des forces armées yéménites dans les profondeurs de l’Arabie saoudite après la suspension de quelques mois des opérations de drones et de missiles de l’armée d’Ansarallah. Lors de la première opération le 23 juin, l’armée yéménite a tiré des missiles balistiques sur des cibles militaires dans la capitale saoudienne, Riyad. 

Les citoyens saoudiens ont quant à eux exprimé leurs inquiétudes sur des attaques de représailles de l’armée, soutenue par le comité populaire du Yémen sur les réseaux sociaux.
Le porte-parole des forces armées yéménites a affirmé vendredi que de plus grandes surprises sont attendues dans les prochains jours. 

Habib Tawa, analyste politique et Elie Hatem, juriste international s’expriment sur le sujet.

Add Comments