Côte d'Ivoire: Paris prépare la guerre? (zoom Afrique)

PressTV Français 249 views
L’actualité en Afrique : Ouganda : le secteur de la transmission électrique bientôt ouvert aux investisseurs privés Nigeria : 81 000 tonnes de semences certifiées seraient assurées aux agriculteurs pour la saison 2020 La Zambie lance dix nouvelles usines de traitement d’or

Les analyses de la rédaction :

1.Côte d’Ivoire : l’armée française prépare une guerre ? 

Le vendredi 15 mai, les médias mainstream ont fait état de l’explosion d’une « fusée visiblement chinoise » au-dessus de la Cote d’Ivoire comme si la Chine avait l’habitude à se servir de l’Afrqiue comme une base de lancement de ses fusées, surtout en ces temps épidémiques où Pékin se concentre plutôt sur l’endiguement de la maladie et que militairement parlant elle préfère l’accalmie que la tension, si évidemment les États-Unis le lui laissent le choix. Pour Zoom Afrqiue, ces débris sur lesquels les forces de sécurité et l’armée ivoiriennes enquêtent toujours pourraient plutôt appartenir par exemple à des missiles que la France ou les États-Unis continuent à entreposer dans leurs bases en Afrique sans que personne n’en parle... Voici une autre preuve des agissements suspects des puissances militaires en Côte d’Ivoire. Sans en expliquer la raison, l’armée française simule une opération d’évacuation de l’ambassadeur de France en poste à Abijan. Est-ce une guerre à venir qui pousserait son Excellence à quitter dans de telles conditions la Côte d’Ivoire ? Certes, Ouattara intrigue de plus en plus le camp atlantiste, en emprisonnant les pions de ces derniers, mais de là à déclencher une guerre pour l’écarter du pouvoir comme la France l’a fait avec Gbagbo c’est un pas difficile à franchir. Néolibéral de première heure, il est vrai que Ouattara ne perd aucune occasion pour remettre en cause ses alliés occidentaux. Tout récemment il semblait se moquer du déconfinement à la trumpienne ou la macronienne en affirmant : « Il n’y a d’économie que lorsque les hommes sont en vie ».

Toujours est-il que les Forces françaises en Côte d’Ivoire qui se paient le luxe de se faire appeler par un sigle (FFCI) comme si elles faisaient partie de l’armée nationale ivoirienne ont effectué un exercice militaire à la résidence de l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, le vendredi 15 mai 2020, de 17 heures à 23 heures.

Selon le message transmis par les forces françaises en Côte d’Ivoire aux autorités militaires d’Abidjan, cette opération a été menée » dans le cadre de la mise en place d’une capacité d’entraînement au profit des FFCI ». Le message précise en outre qu’il s’agit d’un exercice de nuit qui a lieu » à partir du dial jusqu’à la résidence de l’ambassadeur de France en survolant le 15 mai 2020 de 17 heures à 23 heures ».

Quant aux moyens utilisés pour ledit exercice, le message indique : « Cet exercice mettra en œuvre certains moyens spécifiques tels que les hélicoptères et quatre embarcations fluviales sans usage de munitions d’exercice ». Un exercice en prévision d’une crise ? Pourquoi un exercice militaire à la résidence de l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire qui aux dernières nouvelles est une résidence non une base militaire ? Autant de questions que l’ambassade a refusé de répondre aux journalistes ivoiriens, histoire de maintenir un maximum de flou, de créer un maximum d’inquiétude, bref de faire peur au pouvoir et à la population. Mais en Cote d’Ivoire, les souverainistes sont bien nombreux. Une nouvelle intervention militaire comme celle qui a écarté Gbagbo ne serait peut-être pas une partie de plaisir. Après tout, l’armée ivoirienne n’a rien de moins que ses paires tchadiennes, maliennes, burkinabées, camerounaises qui font peur aux forces d’occupation. 

2. Le président sénégalais en a assez. De ce que la France veuille éhontément exporter ses virus dans son pays et il l’a fait savoir. Pour beaucoup d’analystes, c’est bien plus qu’un simple coup de gaule. Un changement de cap serait sur le point de se produire. 

Luc Michel, géopoliticien revient sur ce sujet.

Add Comments