Mali: l'armée de l'air dans le viseur ? (Zoom Afrique)

PressTV Français 342 views
intérêt soudain des USA pour l'armée de l'air malienne est-il anodin ?

Zoom Afrique du 15 avril 2020

SOURCE : PRESS TV FRANÇAIS

L’actualité en Afrique :

  • Le Gabon mobilise 6 milliards de FCFA pour assurer la gratuité des transports publics, en riposte au Covid-19
  • Kenya : la rencontre entre la FIFA et le ministre des Sports reportée en mai
  • Soudan : l’exécutif achètera 200 000 tonnes de blé pour renforcer ses réserves stratégiques

 

Les analyses de la rédaction :

 

Bien que les principaux producteurs de drone et de l’industrie militaire aérienne se trouvent depuis des années au Mali au frais des Maliens, on sait très bien que l’armée malienne ne dispose pas de suffisamment d’appareils aériens et que la Famas n’a pas de drone non plus.

On se rappelle bien que l’un des 4 avions maliens s’est écrasé y a quelque jour de façon étrange près de Sévaré.

C’est dans ce contexte que le ministre malien de la Défense se déplace à l’ambassade US pour recevoir l’aide américain prétendument attribué à la lutte contre le terrorisme.

Et cette aide n’est que quelques litres d’essence !

« L’Ambassadeur des États-Unis au Mali, Dennis B. Hankins et le ministre de la Défense et des Anciens Combattants ont signé un mémorandum d’entente pour un don de carburant d’aviation aux forces aériennes maliennes », affirment les médias.

On se demanderait si cette essence est destinée à faire voler les avions maliens ou s’agit il plutôt d’une couverture qui masquerait l’ouverture des couloirs aériens destinés à transiter des avions de guerres US via le ciel sahélien alors que la guerre en Libye entre dans une nouvelle phase.

Tout porte à croire que les Américains accélèrent une certaine dynamique au Mali, alors que la France perd vitesse dans cette région du monde pour cause d’un ressentiment croissant de la population qui assiste à une reprise des choses en main par l’armée malienne et l’état.

D’où sans doute ces tentatives de déstabilisation et de coup d’État ces derniers jours.

Mais cette précipitation américaine et française s’explique également par un autre mouvement : celui que vient de déclencher le Tchad.

Après tout, l’accueil public que vient de recevoir la fulgurante opération du Tchad pourrait faire des émules et c’est ce qui inquiète les USA et la France, désormais impliqué dans une accélération effrénée dans leur machine de guerre.

Ce mardi 14 avril 2020, trois associations ont inscrit leurs noms dans le registre de contribution, d’une manière ou d’une autre, dans la guerre contre les terroristes de Boko Haram au Tchad.

Le Président de Citoyenneté Tarikh Aziz Youssouf a indiqué que cette initiative « vise à donner du sang aux soldats tchadiens blessés sur le front contre la nébuleuse Boko Haram, “tant donné que pour vivre pleinement sa citoyenneté nous avons besoin d’un Tchad sécurisé et en paix.”

“Ce dont notre armée est en train de combattre, ce sont les ennemis de la paix et de la citoyenneté. Nous, nous sommes sentis dans l’obligation de leur donner de notre sang pour dire que nous sommes derrière eux”, a-t-il ajouté.

Bioguerre occidentale en Afrique:

Après le fameux vol d’Air France au Cameroun, après les tentatives d’introduction du virus en RDC, au Mali, au Burkina et au Niger les peuples africains ne veulent plus se soumettre aux assauts biologiques d’une puissance colonialiste dont les médecins défendent éhontément à l’antenne publique leurs crimes commis en Afrique dans le cadre “d’expérimentation” médicale.

Ismail Bukassa, analyste congolais des questions internationales revient sur ce sujet.

 

Regardez en direct tous les programme de PRESS TV FRANÇAIS en streaming sur votre PC ou mobile.

 

Add Comments