Où aura lieu 1er clash Israël/Algérie?

PressTV Français 1491 views
Maghreb Press du 12 mars 2020
  • Algérie

-Alger avertit l’axe Israël/Émirats/France, l’ANP met en garde

C’est inouï et rare par sa clarté et par sa violence : le ministre algérien de l’Intérieur vient de dénoncer dans les termes les plus clairs le couple Israël/Émirats, aidé par l’OTAN, pour avoir cherché à déstabiliser l’Algérie : « Il y a des éléments connus et qui sont soutenus par certains régimes étrangers, à l’instar d’Israël, un État européen et un État arabe aussi qui tenteraient à travers le Hirak de détruire l’Algérie », a déclaré le ministre algérien de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud.

 Ces parties étrangères soutiennent des éléments connus aux intentions claires et œuvrent par leur biais à détruire le pays, le faire retourner aux années précédentes et de le plonger dans d’infinis problèmes. Il existe encore des éléments qui veulent détruire ce à quoi est parvenu le Hirak populaire et sortent les mardi et vendredi avec les manifestants œuvrant pour l’escalade », a-t-il précisé avant de mettre bien les points sur les i : « L’Algérie est bien entrée dans l’ère de la Nouvelle République dans laquelle le président Abdelmadjid Tebboune s’est engagé à concrétiser toutes les revendications du Hirak. » Le ministre a voulu ainsi faire comprendre au camp d’en face que l’Algérie reste droite dans ses bottes et qu’il est hors de question de céder aux manœuvres de déstabilisation israélo-émiraties. 

Source : PressTv

-Syrie/Libye : l’Algérie rejoint l’axe de la Résistance-Russie

« Une nouvelle alliance, composée de l’Égypte, de la Syrie et de l’Algérie, est sur le point de se former, l’alliance qui aura pour mission de mettre fin à la domination des monarchies arabes du golfe Persique sur la Ligue arabe », indique le quotidien Rai al-Youm.  

Le quotidien en ligne rapporte que le gouvernement égyptien sort de son isolement politique et sécuritaire qui lui avait été infligé, pendant les dernières années, sur fond de la crise du barrage de la Renaissance. Là où les États-Unis et leur allié israélien ont poignardé l’Égypte dans le dos.  

« Pendant les dernières années, Le Caire se sentait au banc des nations arabes. D’où sa décision de récupérer graduellement sa position et son poids. Vient à l’appui de cette affirmation la visite secrète du général de brigade Abbas Kamel, chef du service de Renseignement égyptien, la semaine dernière, à Damas, pour rencontrer son homologue syrien, le général de brigade Ali al-Mamlouk, président du Conseil de sécurité national de la Syrie. Les deux hommes ont discuté des tensions régentant dans le nord de la Syrie ainsi que des évolutions en Libye ».

Selon Rai al-Youm, « Le Caire prête une attention toute particulière au dossier libyen et craint le ralliement des groupes terroristes au gouvernement d’union nationale, dirigé par Fayez al-Sarraj et soutenu par le président turc Recep Tayyip Erdogan ».

Source : PressTv

  • Égypte

-La France pourrait vendre des hélicoptères au gouvernement libyen de Sarraj

Après la visite lundi en France du maréchal Khalifa Haftar, l’homme fort de l’est de la Libye reçu par Emmanuel Macron, ce sera au tour du ministre de l’Intérieur libyen du gouvernement national d’union (GNA), dirigé par Fayez Sarraj et reconnu par l’ONU, de venir à Paris du 16 au 18 mars pour rencontrer son homologue, Christophe Castaner. A cette occasion, la France pourrait discrètement conclure la vente avec Fathi Bachagha quelques hélicoptères fabriqués par Airbus, selon des sources concordantes.

-L’Égypte prépare ses navires de guerre pour attaquer la Turquie dans les eaux libyennes

Selon des sources égyptiennes et libyennes citées par New Arab, l’Égypte a lancé une nouvelle force de commando de la marine qui travaillera avec des combattants libyens fidèles au général Khalifa Haftar, pour mener des opérations contre des navires de la marine turque au large des côtes de la Libye.

Source : Beninwebtv.com

  • Maroc

-Maroc-USA : nouveau contrat militaire pour plus de 2,2 milliards de DH

Le Département d’État américain a approuvé une vente de matériel militaire au Maroc pour un coût de 239,35 millions de dollars, soit plus de 2,2 milliards de DH.

Il s’agit de 25 véhicules du système de levage et d’évacuation utilitaire de combat de récupération d’équipement lourd M88A2 (Hercules), des véhicules remis à neuf Hercules M88A1 ​​et du matériel connexe. En d’autres termes, des véhicules qui accompagnent les escadrons Abrams pour le soutien logistique et mécanique des chars ainsi que l’évacuation éventuelle de chars endommagés, le changement de moteurs...

Source : Medias24.com

Related

Add Comments